21 juillet 2018 - écrit par Les Blogueurs

« C’est pas tellement le prix qui m’intéressait, c’était plus le fait de devoir travailler un truc à fond, un peu le côté sportif »

Partager :

« Oh, c’est André. Salut, je joue ce soir, toi aussi ? » Entre un morceau de melon et une salade,Louis-Noël Bestion de Camboulas est en terrain connu ici à Saintes. L’heure du repas est précieuse, le claveciniste et organiste est détendu, même quelques heures avant la représentation. En 2010 il crée avec sa femme, Juliette Guignard et d’autres musiciens, rencontrés au Conservatoire national supérieur de musique et de danse, l’ensemble Les Surprises.

Louis-Noël est issu d’un patrimoine familial riche et d’un petit lieu dit de l’Aveyron, situé entre Montpellier et Rodez, nommé Camboulas. Pour autant ce dernier dit ne pas être attaché au côté noble de la famille Bestion de Camboulas « Vu le nom oui les de Cambulas c’était des nobles… mais bon c’était y’a bien longtemps donc finalement ça m’intéresse pas plus que ça ». Cette indifférence face au titre suranné de vicomte s’explique certainement à travers l’éducation artistique qu’il a reçu de ces parents, tous deux travaillant dans le monde du théâtre : un milieu où la noblesse importe peu.

Louis-Noël Bestion de Camboulas un nom donc bien long pour quelqu’un d’aussi humble, « c’est pas tellement le prix qui m’intéressait, c’était plus le fait de devoir travailler un truc à fond, un peu le côté sportif. Ce qui est intéressant avec le prix au-delà de gagner, c’est le rayonnement qu’il permet d’avoir ensuite », ajoute Juliette.

La famille Bestion de Camboulas compte, depuis huit mois, un nouveau membre : Célestin. Le jeune père, Louis-Noël confie alors vouloir allier sa vie personnelle et sa vie professionnelle ; omniprésente dans le milieu musical. Les deux jeunes parents expliquent donc leur vision du sujet : « On souhaite vivre les choses avec lui donc il nous suit vraiment partout en tournée. C’est un autre planning, mais pour l’instant ça marche. »

Il est vrai que grâce à son ensemble, Louis-Noël a eu la chance de réaliser de belle tournée qui lui a permis de se produire à l’international. Il explique alors que certains l’ont plus marqué que d’autre : « L’Italie pour le côté soleilglace et Spritz ! ». En retrouvant son sérieux, Louis-Noël parle de leur tournée Palestinienne allant de Jérusalem à Bir zeit : « c’est tout un projet qui vient d’un musicien qui a monté des écoles pour les enfants palestiniens qui n’étaient plus chez eux, qui étaient dans des camps. »

Grande-Bretagne, Liban, Canada ou encore États-Unis sont les futurs lieux de représentation de l’ensemble Les Surprises. Face à une telle programmation on comprend aisément que de beaux jours sont à venir pour Louis-Noël Bestion de Camboulas et Juliette Guignard qui, on l’espère, transmettrons au tout jeune Célestin leur art et le sourire qui ne les quitte jamais.

Thomas Leconte