Agathe Blondel, alto

Agathe Blondel, reçoit ses premières leçons d’alto à l’âge de six ans. Elle est admise en 1990 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon où elle obtient le premier prix d’alto. Elle y poursuit ensuite ses études en Cycle de perfectionnement en 1994. Elle intègre en 1996 le Cycle de Perfectionnement d’alto du C.N.S.M. de Paris, dans la classe de Bruno Pasquier, puis est admise en Cycle de Perfectionnement de musique de chambre dans la classe de Christian Ivaldi et Bruno Pasquier. Agathe étudie ensuite en Cycle de Virtuosité avec Tabea Zimmermann à la Hoschule de Francfort. Elle remporte les Concours Internationaux d‘alto Lionel Tertis (Royaume Uni) en 2000, Jean Françaix en 1998. Elle est également lauréate des Concours Maurice Vieux (Paris) en 2000  et  « Premio Valentino Bucchi » (Rome) en 1997.

Elle forme un duo avec Irène Blondel, sa sœur jumelle, pianiste. Ce duo débute brillamment sa carrière en remportant les 1ers Prix des Concours Internationaux de musique de chambre de Vierzon (1997) et Guérande (1995), ainsi que le Prix de musique de chambre du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elles y suivront ensuite le Cycle de Perfectionnement sous la direction de Christian Ivaldi et Bruno Pasquier. En 2000, Agathe et Irène remportent le 1er Prix du Concours International de musique de chambre Vittorio Gui à Florence. Le duo se produit dans diverses salles françaises et étrangères, le Théâtre du Châtelet, l’Auditorium du Musée d’Orsay, les Académies Musicales de Saintes, le Festival de la Roque d’Anthéron, Toulouse, Lille, Lyon, Montbéliard, en Italie, Bulgarie, Allemagne, République Tchèque, ainsi qu’à Chypre et au Mexique.

Elles ont enregistré les sonates pour alto et piano opus 120 de Johannes Brahms ainsi que Märchenbilder op. 113 de Robert Schumann en mars 2004 à Bruxelles.