Béatrice Martin

Béatrice Martin

Béatrice Martin étudie le clavecin dès l’âge de six ans. Son parcours musical l’emmène à étudier avec de grandes personnalités du clavecin : Christiane Jaccottet, Kenneth Gilbert, Christophe Rousset, Lars-Ulrik Mortensen et bien d’autres.

Premier prix du Concours International de Clavecin de Bruges en 1998, elle reçoit également le prix du public et le prix des Editions Bärenreiter. En 1999, elle est nommée Révélation de l’ADAMI au MIDEM de Cannes.

Béatrice Martin est dès lors sollicitée en récital par des nombreux festivals – le Festival d’Ambronay, le Festival d’Aix en Provence, le London Festival of Baroque Music… – et se produit dans des salles renommées de Paris et d’ailleurs – Théâtre du Châtelet, Lincoln Center…

Estimée pour ses talents de continuiste, elle a joué dans de nombreux ensembles et est notamment une partenaire privilégiée de William Christie et de ses Arts Florissants depuis vingt ans.  En 2000, elle fonde avec Patrick Cohën-Akenine Les Folies françoises et a entre autre enregistré avec l’ensemble quatre disques consacrés à J. S. Bach.

Reconnue également pour les qualités de son enseignement, Béatrice Martin a créé la classe de clavecin à l’Escola Superior de Música de Catalunya à Barcelone (de 2001 à 2013) et est actuellement professeure invitée à la Juilliard School de New-York.

Son dernier disque solo « Les Sauvages » (label Cypres), enregistré sur un clavecin Couchet-Blanchet, explore l’exotisme à la cour de France. Il a reçu 4 étoiles du Mad (Le Soir) et 5 Diapasons, du même magazine, qui le présente comme un « (…) récital ambitieux et passionné, déployant une palette de toucher impressionnante… ».