Sébastien Daucé, direction

Organiste, claveciniste, Sébastien Daucé est animé par le désir de faire revivre un répertoire foisonnant et peu connu, celui de la musique sacrée et profane du XVIIe siècle français.

C’est pendant sa formation au département de musique ancienne du CNSM de Lyon qu’il rencontre les futurs membres de Correspondances. Il y bénéficie notamment de l’enseignement de Françoise Lengellé et d’Yves Reschteiner, en clavecin et basse continue et joue sous la direction de nombreux chefs, sollicité alors comme continuiste. Chef de chant aux côtés de Kenneth Weiss lors des académies 2006 et 2007 du festival d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence, il travaille également aux côtés d’Emmanuel Mandrin à l’Abbaye aux Dames de Saintes.

C’est en 2008 qu’il fonde Correspondances et dirige depuis le clavecin ou l’orgue, il parcourt la France et le monde, joue pour la radio et dans de prestigieux festivals (Ambronay, Pontoise, Sablé, Saintes, Utrecht), et effectue des tournées au Japon et en Colombie.

Son exploration d’un répertoire peu joué, souvent inédit, aboutit à trois enregistrements avec Correspondances, salués par la critique : Diapason d’or, un ffff de Telerama, et un Choc de l’année de Classica, **** de fonoforum, IRR Outstanding.

Parallèlement à ses activités de musiciens, Sébastien Daucé enseigne depuis la rentrée 2012 au Pôle Supérieur de Paris. À son travail de pédagogue, il joint des activités de recherche : il est ainsi amené à publier aux Editions des Abbesses, en collaboration avec William Christie, trois opéras de Marc-Antoine Charpentier. Sébastien Daucé est également artiste associé de la Fondation Royaumont.