Trio Cornemuse(s)

Erwan Keravec, Saeid Shanbehzadeh,
Karim Benbelkheir, cornemuses

Un même souffle pour 3 continents
Aujourd’hui immédiatement associée à la musique celtique, la cornemuse est pourtant un instrument européen ancien dont on trouve des traces en Méditerranée et jusqu’en Inde. Son origine reste mystérieuse. Le principe, rudimentaire et sophistiqué à la fois, est le même partout : un son continu, produit par une poche en peau, gonflée par des tuyaux en bois et actionnée par le bras du joueur. Il existe cependant une multitude de variantes dans la facture et dans le son des cornemuses celtes.
Ce qui est sûr, c’est que du Moyen-Orient à l’Occident, les cornemuses jouent – et ont toujours joué – la joie des fêtes, la tristesse des disparitions. Pour cet exceptionnel « Trio Cornemuse(s) », trois sonneurs de différentes origines partagent un concert dans l’idée de montrer la position et la place que peut avoir la cornemuse dans la société d’aujourd’hui : Erwan Keravec, improvisateur, compositeur, inspirateur d’une nouvelle littérature contemporaine pour cornemuse écossaise. Saeid Shanbehzadeh, virtuose dépositaire de la riche diversité des musiques du Bushehr, une région située à 400 km au sud de Téhéran. Un vaste répertoire religieux et profane, méconnu, avec un soutènement rythmique qui appelle à danser, et Bachir Temtaoui du Diwan de Biskra (grande porte du Sahara algérien), maître de chekwa (cornemuse algérienne) et des cérémonies gnaouies.
La cornemuse est à la fois un instrument de danse ou de transe, et un art qui reste contemporain. Aussi ces trois sonneurs vont-ils exposer, en miroir, leur musique en soliste, la forme d’expression qui semble la plus simple et la plus juste pour entendre et apprécier ces instruments d’une grande richesse sonore.