Jasser Haj Youssef © Erol Gum

Jasser Haj Youssef

Prochains évènements :
Date Sortie de résidence – Jasser Haj Youssef & Diana BaroniJeudi 16 février 2023
18:30 Auditorium de l’Abbaye

Violoniste, compositeur, musicologue et pédagogue, Jasser Haj Youssef est l’un des musiciens les plus étonnants de sa génération. Né à Monastir, Tunisie, il y passe son enfance à apprendre l’art de l’improvisation et des maqâms avec son père, Hassine Haj Youssef. Il débute à l’âge de huit ans l’étude du violon oriental au conservatoire de Monastir. Ensuite, il étudie le violon classique et la musique de chambre à l’Institut Supérieur de Musique de Sousse, où il obtient un premier prix en violon classique, une maîtrise en musicologie et remporte le concours de la Meilleure interprétation musicale arabe en 2001.
Depuis l’âge de quatorze ans, Jasser partage la scène avec les plus grands artistes de son pays : Salah El Mahdi, Choubeila Rached, Safia Chamia, Fawzi Chekili ou encore l’Orchestre symphonique tunisien. Sa parfaite maîtrise du répertoire classique et traditionnel ainsi que ses connaissances en musicologie font de lui l’un des plus brillants représentants de la nouvelle génération de musiciens arabes.
Arrivé en Europe en 2003, pour y poursuivre des études en musicologie, il s’impose rapidement comme soliste auprès des artistes de renommée internationale tels que Barbara Hendricks, Didier Lockwood, Marie Keyrouz, Youssou N’Dour, l’ensemble pour la paix Araméa, Dhafer Youssef, Toufic Farroukh, Khalil Chahine, Mokhtar Samba et le danseur indien Raghunath Manet. S’il reste essentiellement violoniste, notamment avec son quartet mixant musique arabe et jazz, c’est de plus en plus vers la viole d’amour qu’il souhaite aller. Il est le premier à avoir redécouvert cet instrument hors du commun qu’il maîtrise à merveille et qu’il met au service d’une superbe musique aux multiples facettes : classique, orientale, jazzy, caribéenne, indienne… d’une surprenante modernité et d’un éclectisme salutaire. Le monde de la musique l’invite largement et on le retrouve tour à tour dirigeant l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée ou les Musiciens du Louvre, avec son quartet de jazz ou en solo sur les scènes les plus prestigieuses. Ses œuvres sont étudiées en France, notamment au programme du baccalauréat, mais également à l’étranger.
Ses compositions sont interprétés pas l’Orchestre de Chambre de Paris, Les Musiciens du Louvre, le Sira Chamber Orchestra, le Quatuor Debussy et l’Orchestre royal de chambre de Wallonie à la Philharmonie de Paris, au théâtre de Carthage et au Palais des beaux-arts de Bruxelles.