Yoann Moulin commence son apprentissage de la musique avec Robert Weddle au sein de la Maîtrise de Caen. Il y découvre le clavecin qu’il étudie avec Bibiane Lapointe et Thierry Maeder et poursuit, après un passage à l’académie de Villecroze avec Ilton Wjuniski, ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes d’Olivier Baumont, Kenneth Weiss et Blandine Rannou. À cette même époque, il s’initie au clavicorde grâce à Étienne Baillot, à l’orgue en autodidacte, à l’improvisation aux côtés de Freddy Eichelberger et profite de l’enseignement de Pierre Hantaï, Skip Sempé, Blandine Verlet et Élisabeth Joyé. Il joue depuis en récital et en musique de chambre dans différentes saisons et festivals.

Il accompagne aussi plusieurs ensembles tels que les Arts Florissants, le Concert Spirituel, L’Achéron … Vient de paraître en octobre dernier son second disque sous le label Ricercar. Dédié à Samuel Scheidt et Heinrich Scheidemann, il sera le premier opus d’une collection consacrée à la musique baroque allemande pour clavier. Son premier enregistrement en tant que soliste consacré à Girolamo Frescobaldi, chaleureusement accueilli par la critique et récompensé de 5 diapasons, est paru chez L’Encelade.

Il participe aussi à plusieurs disques régulièrement distingués pour les labels Alpha et Ambronnay dont « Au Sainct Nau » avec l’ensemble Clément Janequin et les « Ludi Musici » de Samuel Scheidt gravés avec l’Achéron. Enfin, Freddy Eichelberger, Pierre Gallon et Yoann Moulin ont récemment fondé « Une Bande de Clavecins », un consort de claviers anciens réunis autour de la musique de la Renaissance écrite et improvisée.